Je suis triste,
je manque d'énergie

"Conquérir sa joie vaut mieux que s'abandonner à la tristesse"

La tristesse, une émotion

Certaines émotions comme la tristesse affaiblissent votre vitalité. Vous avez le droit d’être triste, mais ne vous enveloppez pas dans ce sentiment trop longtemps.

 

La tristesse est une émotion normale, qui fait partie du répertoire de toute personne en bonne santé. C’est un passage transitoire, préparant à une nouvelle situation.

 

Pour en sortir, autorisez-vous à verser des larmes, à recevoir de l’affection, du réconfort et à passer à l’action. La tristesse nous permet de clore une période de vie et de tourner la page. Elle est une réaction adaptée devant toute perte ou deuil, que ce soit d’une situation, d’une personne, d’un objet, d’un animal, d’un espoir ou devant toutes sortes d’insatisfactions et d’échecs.

Le rôle de la sophrologie dans la gestion des émotions

Elle vous apprend à :

  • Mieux respirer de façon à réguler votre système nerveux et pour relâcher vos tensions pour un calme instantané et durable.
  • Identifier, accepter et comprendre le message de vos émotions.
  • Envisager vos propres valeurs.
  • Prendre conscience de ce que vous voulez pour vous.

Grâce à la sophrologie, vous apprendrez à gérer vos émotions de façon à ce qu’elles ne soient plus que des réactions personnelles de passage et surtout que vous deveniez acteur de votre vie.

Quelques astuces pour sortir de sa tristesse

  • Acceptez d’être triste car c’est une émotion humaine innée.

 

  • Autorisez-vous à pleurer pour vous libérer de la souffrance. Vos larmes sont liberté, elles soulagent. On a besoin d’être consolé : n’hésitez pas à solliciter du soutien, de l’affection, du réconfort.

 

  • On peut s’isoler dans une attitude de repli sur soi mais cela doit rester temporaire, car rester seul chez soi à broyer du noir et à ressasser à longueur de journée est dommageable.

 

  • Agissez, même modestement, car sans activité, la tristesse va se prolonger : bougez, travaillez, sortez, voyez du monde, redynamisez votre corps avec la pratique du sport, de la respiration, l’utilisation d’outils sophrologiques, etc…

 

  • Recherchez des activités agréables même si elles ne vous font pas « sauter de joie » mais atténuent la tristesse par de petits moments de contentement et de soulagement.
En raison de la situation sanitaire exceptionnelle, je vous accompagne si vous le souhaitez en visio avec Zoom